L’élaboration du Projet d’Etablissement permet de favoriser une forte cohésion au sein de la communauté hospitalière sur les orientations et les priorités de l’EPSM.

L’élaboration d’un Projet d’Etablissement demeure une obligation réglementaire, même si son contenu n’est plus soumis à l’approbation de l’Agence Régionale de Santé. Il constitue un outil de dialogue de gestion avec l’ARS dans le cadre des échanges autour du Contrat Pluriannuel d’Objectifs et de Moyens sur la période 2019-2023.

1/  La portée du Projet d’Etablissement

Au regard de la mission de santé de l’EPSM, le Projet Médical constitue la colonne vertébrale du Projet d’Etablissement. Sont notamment adossés au Projet Médical :

  • un projet de soins et de psychologie
  • un projet qualité et gestion des risques
  • un projet social
  • un schéma directeur du système d’information

L’élaboration du Projet d’Etablissement doit permettre de favoriser une forte cohésion au sein de la communauté de l’hôpital sur les orientations et les priorités de l’EPSM, apportant ainsi de la lisibilité sur les buts à atteindre pour les prochaines années. C’est aussi un document majeur d’information et de référence pour l’ensemble des partenaires du territoire. C’est pourquoi la méthodologie d’élaboration privilégie début 2019 la participation des différentes composantes de l’EPSM au sein d’un comité de pilotage et de groupes de travail thématiques.

2/  Les enjeux du Projet d’Etablissement 2019-2023

Après avoir établi un bilan du Projet d’Etablissement 2013-2018, des enjeux importants apparaissent.

2.1/ La poursuite du déploiement du Projet Médical :

  • Consolider la place et le rôle des CMP et des Hôpitaux de jour pivots et organiser les antennes
  • Favoriser le déploiement des équipes mobiles et de liaison
  • Poursuivre le développement des solutions alternatives à l’hospitalisation complète
  • Créer des structures nouvelles à Charcot sur la base des besoins identifiés
  • Améliorer les réponses en terme de prise en charge en pédopsychiatrie
  • Favoriser les projets de service ou d’unité par pôle.

2.2/ L’attractivité médicale de l’EPSM

  • Mettre en place une politique d’attractivité médicale
  • Améliorer l’intégration des médecins dans la démarche projet (unité/pôle/établissement)
  • Favoriser la qualité de vie au travail dans le cadre d’un plan d’action
  • Encourager la politique d’accueil et d’intégration des internes.

2.3/ La politique partenariale et territoriale de psychiatrie et santé mentale

  • Poursuivre le développement de la coopération avec les acteurs de psychiatrie du site de Quimperlé et de la Clinique Saint-Vincent
  • Piloter la filière psychiatrie – santé mentale du groupement hospitalier de territoire
  • Participer étroitement à l’élaboration du Projet Territorial de Santé Mentale (PTSM)
  • Favoriser le partenariat social et médico-social, en appui à notre mission de réhabilitation et d’accompagnement.