L’échelon territorial est celui le plus adapté par lequel se créent des synergies entre acteurs au service d’une responsabilité populationnelle. La loi santé du 26 janvier 2016 a signé une évolution forte de la politique hospitalière publique. Son article 107 crée le Groupement Hospitalier de Territoire (GHT)

Le Groupement Hospitalier de Territoire (GHT) a pour objet de favoriser le parcours de soin du patient et la coopération entre les hôpitaux publics d’un même territoire de santé. Dans ce cadre, la priorité est donnée à la définition et à la mise en œuvre de filières structurées et graduées qui apportent du sens aux communautés médicales et soignantes. Aux côtés du GHBS et d‘autres établissements associés, l’EPSM Charcot fait donc partie de ce GHT depuis le 1er juillet 2016. (Cf. convention constitutive). L’EPSM Charcot s’inscrit pleinement dans cette coopération territoriale, de nature à améliorer la prise en charge du patient et à être encore plus performant dans des fonctions support mutualisées.

Cliquez sur la carte pour zoomer

Le GHT repose pour les fonctions supports prévues par le décret de 2016 sur la mutualisation de certaines activités. Dans ce cadre, le GHBS, établissement support du GHT, assure pour le compte des établissements parties le pilotage des fonctions relatives au système d’information hospitalier (SIH), aux achats et aux activités de pharmacie.

1/  Le système d’information territorial

La mise en place d’un système d’information territorial a pour objectif principal de permettre aux professionnels de santé intervenant d’avoir, non seulement, une vision transversale des informations du dossier patient pour faciliter la prise en charge coordonnée, mais surtout de bénéficier d’une uniformité des logiciels sur l’ensemble du GHT, facilitant l’accès aux données et l’utilisation des outils au quotidien dans l’intérêt des prises en charge.

2/  La fonction achat territorial

Bien qu’une démarche de coopération soit instituée de longue date avec les établissements du GHT sur cette thématique, la nouvelle organisation territoriale des achats hospitaliers permet d’envisager une dynamique renforcée et une plus grande professionnalisation de cette activité essentielle au bon fonctionnement d’un établissement de santé. L’EPSM Charcot participe à l’organisation structurelle et opérationnelle des achats et à ce titre, met à disposition du territoire des compétences et moyens humains.

3/  La PUI de territoire

La fusion des autorisations d’activité des trois Pharmacies à Usage Intérieur (PUI) existant sur le territoire depuis le 1er janvier 2018 avec le maintien de trois sites géographiques différents que sont Lorient, Caudan et Quimperlé permet de disposer d’une feuille de route commune, de mutualiser les achats, d’échanger sur les bonnes pratiques et d’améliorer les organisations dans l’objectif de garantir la sécurité des prescriptions et du circuit du médicament.

Dans le cadre de la mise en place du groupement hospitalier de territoire « Sud Bretagne », une attention particulière est portée à la filière santé mentale du fait de :

            • L’existence de trois établissements porteurs d’une autorisation de psychiatrie (EPSM Charcot, Clinique St Vincent et GHBS pour son site de Quimperlé)
            • Des parcours de santé impactés par les troubles psychiques et les comorbidités psychiatriques
            • Des besoins partagés en psychiatrie en support des autres disciplines et spécialités de médecine, chirurgie et obstétrique
            • Des besoins d’amélioration de l’accès aux soins et le suivi somatique des patients de psychiatrie

Le projet médico soignant partagé du GHT prévoit un certain nombre d’objectifs par filière.

Les enjeux prioritaires de la filière santé mentale ont été identifiés en 2016 dans le cadre de l’avenant n°1 et 2 de la convention constitutive du GHT « Sud Bretagne » en parallèle des travaux sur les filières somatiques (cliquez sur le schéma pour zoomer).